3.17 - Verre

mise à jour: 03/12/2008


Description

Usage

Procédé

Techniques de marquage associées

Prix indicatifs

Description

Deux types de verres sont adaptés pour les conditions à risques:

le verre trempé, type "sécurit" comme les vitres latérales de voitures. Ce sont des plaques de verres aux angles arrondis avec une pellicule de surface tendue comme une peau tout autour. Il résiste à des impacts assez importants (5 fois plus résistant aux chocs qu’un verre ordinaire) mais redoute les blessures qui tranchent la peau : coup avec une pointe fine, rayure avec une pointe très dure. La plaque éclate alors en mille morceaux non coupants. Ce type de plaques est utilisé dans les abris bus Decaux et les cabines de France-Télécom. Il résiste bien aux variations thermiques.

A utiliser en 4 ou 6 mm d’épaisseur pour un usage signalétique. Saint Gobain commercialise une gamme de verres trempés émaillés, "Emalit", avec une grande variété de coloris et d’effets de matières de surfaces. Ce sont des verres conçus pour des parois lumineuses mais pas pour la transparence.

le verre feuilleté est constitué d’une résine entre deux plaques de verre recuit, souvent 4 mm chacune. En cas d’agression violente, l’âme centrale en PVB (Polyvinyle de Butyral) tient le verre qui se fend simplement. L’ensemble de la plaque reste en place jusqu’à renouvellement. C’est le type de verre utilisé pour la protection de vitrines contre les effractions. Une marque de Saint Gobain est connue sous le nom de "Stadip". Il accepte moins bien de forts gradients thermiques.

Usage

Le verre peut-être utilisé dans différents systèmes constructifs. Toutefois les matières plastiques sont plus adaptées comme plaques de protection et l’usage comme support de marquage reste délicat.
Les avantages de son utilisation sont la transparence du verre avec résistance à l’abrasion et la tenue parfaite dans le temps.

Procédé

Montage : une fois trempée, une plaque de verre ne peut plus être recoupée ou façonnée. Il faut la commander aux cotes exactes.

Le verre a un faible coefficient de dilatation thermique (0,7 à 0,9 mm / m / 100°), il n’y a donc pas de problèmes de dilatation. Le verre feuilleté doit être encadré ou à l’abri (protection contre l’humidité).

Les plaques de verre peuvent être montées :

• soit collées sur un bâti.

grande plaque autoporteuse.

• tenues par des pièces métalliques passées à travers des perçages.

grande plaque autoporteuse et plaques autoporteuses à bords apparents.

• montées en feuillure, avec un joint si le cadre est métallique.

grande plaque rigidifiée.

Techniques de marquage associées

• le verre trempé peut être émaillé : émaux appliqués à la main ou par sérigraphie avant trempe (Épaisseur minimum pour sérigraphie 6 mm), avec une, deux, exceptionnellement trois couleurs (technique utilisée pour des motifs décoratifs sur parois intérieures…). Les émaux sont aussi durables aux intempéries que le verre. Des lettres ou des motifs peuvent être appliqués à la main. Un film imprimé transparent peut être contrecollé (résistance aux intempéries et au vandalisme limitée).

• le verre feuilleté peut être gravé comme la pierre avec application de teintes dans les creux. Une sérigraphie à l’encre peut être appliquée sur le PVB qui est protégée par le verre. Des lettres ou motifs peuvent être appliqués à la main. Un film imprimé transparent peut être contrecollé (résistance aux intempéries et au vandalisme limité).

Entreprises et prix

• Fabricant de signalétique travaillant les émaux sur verre (et lave émaillée)

ZA de Pommeret
12 rue de Fulgence Bienvenue
22120 POMMERET
Tél: 02 96 34 33 06 Fax: 02 96 34 22 85
www.intersignal.fr
email : contact@intersignal.fr
Directeur: M. Pierre GUILLÉ

 

 

 

Table des matières